Conseil en Investissement Financier

Conseil en Investissement Financier

 

Le Conseil en Investissements Financiers (CIF) fournit des recommandations personnalisées d’investissements portant sur des produits financiers (OPC Organismes de Placement Collectif, actions, obligations, produits structurés), des services d’investissement (réception transmission d’ordres, gestion sous mandat), ou des opérations sur bien divers (bois et forêts, œuvres d’art, SCPI). Milo adhère à l’ANACOFI sous le numéro E009514.

Deux types de gestion

 

1 – Nexus/Manymore Gestion conseillée

Indépendant et averti, vous gérez vous-même vos comptes en actions, mais vous souhaitez des conseils sur les OPCVM (fonds), les trackers, les produits structurés.

Avec Milo Patrimoine vous discutez :

  • Des marchés
  • De vos besoins
  • De vos allocations, du choix des fonds, du découpage des parts, du timing.

Nous assurons également la veille financière sur :

  • L’actualité : concernant les changements de gérant ou d’orientation de gestion
  • Les alertes : propositions d’éventuels arbitrages.

Reporting :

 

  • Vue centralisée de tous vos comptes via notre plateforme Nexus/Manymore en un seul clic 24h sur 24.
  • Présentation synthétique et analytique de vos placements au moins deux fois par an.

2 – Gestion sous mandat

Vous ne vous occupez de rien, vous n’avez pas le temps, pas le goût, ou pas les connaissances : il vous faut un gérant sous mandat, qui prendra en mains votre PEA, votre compte titres, ou votre contrat d’assurance vie. Milo Patrimoine vous aide à choisir le plus performant, et supervise la gestion.

Le Conseiller en Investissements Financiers est agréé par l’Autorité des Marchés Financiers, et son temps est rémunéré en honoraires de conseil, déterminés à l’avance en accord avec le client.

Trois types de produits financiers

1 – Compte titres et PEA

Le compte titres

C’est le compte le plus simple pour loger des titres, sans restriction. Mais il est soumis à la fiscalité dite de droit commun sur les produits financiers.

Détention : Pas de limite sur le nombre de comptes titres par personne, ni sur l’âge ou la nationalité.

Localisation : Institution financière (banque ou société de gestion). Transférable.

Versements : Aucun maximum. Versements libres.

Les Supports : Actions ou obligations en direct (titres vifs), cotées ou pas, parts sociales, bons, certificats émis par toutes sociétés de tous pays. Parts d’OPC sans contrainte. Trackers, warrants. Plus généralement tous les titres.

Fonctionnement : Le titulaire gère librement, et arbitre ses supports. Il peut aussi déléguer la gestion à un mandataire (gestion sous mandat).

Fiscalité : Prélèvement forfaitaire unique (PFU) à hauteur de 30%. Ce PFU inclut l’impôt sur le revenu (12.8%) et les prélèvements sociaux (17.2%). Il s’applique dès la vente de la ligne de titre. 

Retraits : libres, sans contrainte.

Les Plans d’Epargne en Actions (PEA)

Ce sont des comptes titres assortis de certaines restrictions sur les titres, en échange d’avantages fiscaux. Ils sont hébergés dans une institution financière (banque ou société de gestion) mais on peut aussi les mettre chez un assureur, et bénéficier des avantages du bon de capitalisation.

Détention : un seul PEA et/ou un seul PEA-PME par personne physique, domiciliée fiscalement en France.

Localisation : banque (PEA bancaire) ou assureur (PEA contrat de capitalisation). Le PEA bancaire est transférable.

Versement maximum : 150 000€ sur le PEA et 75 000€ sur le PEA-PME (depuis le 1er janvier 2014)

Eligibilité des titres : actions en direct (titres vifs), parts sociales, bons, certificats, émis par des sociétés européennes. Parts d’OPC éligibles. Pas d’obligations pures, mais certains fonds mixtes.

On peut en particulier y mettre des parts sociales non cotées (parts de SARL quand on est actionnaire dirigeant), à condition de ne pas posséder (avec son conjoint et ses proches) plus de 25 % de la société. Voir la Fiche Mémo PEA et parts sociales

Le PEA-PME est réservé aux PME (Petites et Moyennes Entreprises) et ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire), c’est-à-dire les sociétés de moins de 5000 salariés avec un chiffre d’affaires < 1,5Md€ ou un total de bilan < 2 Mds€ cotées ou non cotées. Fonctionnement : le titulaire y gère ses titres librement, les achète ou les vend et en touche les dividendes. Il peut aussi le faire gérer. Les sommes doivent rester dans l’enveloppe PEA, laquelle contient un compte titres et un compte espèces, pour conserver leurs avantages fiscaux.

Contraintes et Interdictions : Le titulaire du PEA, avec son conjoint, ses enfants, et ses parents ne doivent pas pendant toute la durée du PEA détenir ensemble plus de 25% des droits dans les bénéfices de la société. (Article L 221-31 II.-3°). Les titres ayant bénéficié des réductions IR ou ISF ne sont pas éligibles.

Intérêt fiscal : les produits (dividendes et avoir fiscaux) et les plus-values de cession sont exonérés d’impôt, à condition d’être laissés dans le PEA, qui ne doit faire l’objet d’aucun retrait ou rachat pendant 5 ans. Au-delà de 5 ans le gain net du plan est soumis aux prélèvements sociaux (17.2%). C’est le support LE PLUS FAVORABLE FISCALEMENT aux valeurs mobilières.

Retraits : un retrait avant 5 ans clôt le plan.

 

 

2 – SCPI

Ce sont des Sociétés Civiles, dont on achète des parts, donc des titres. Le sous-jacent est de l’immobilier, non coté : elles achètent et gèrent des immeubles locatifs, en bureaux, commerces, logistique. Certaines d’entre elles sont disponibles dans différents contrats d’assurance vie.

Les avantages des SCPI :

Capital de départ limité

Diversification par rapport à l’immobilier locatif résidentiel en direct

Aucune gestion

Des rendements réguliers et distribués (ou capitalisés en assurance vie) de l’ordre de 4% nets de frais

Les risques des SCPI :

Capital non garanti

Revenus non garantis

Risque de liquidité : la revente des parts n’est pas garantie

Frais entre achat et vente de l’ordre de 10%

3 – Nos produits de diversification

Le Non Coté et les Parts de Sociétés

Vous avez vendu votre entreprise et vous souhaitez garder un pied dans l’activité entrepreneuriale. Vous recherchez des investissements intelligents sous forme de participation active dans des sociétés en développement. L’accès au private equity ou investissement non coté est la solution pour vous, en direct ou par l’intermédiaire d’un fonds, selon votre montant et votre degré d’implication.

Certains clubs regroupent des entrepreneurs et des dirigeants de sociétés en expansion. Ils investissent entre eux, le club devient aussi un fonds d’investissement.

Les avantages fiscaux subsistants renforcent l’attractivité de ces investissements.

La forêt

Posséder des forêts est un moyen agréable de sécuriser son patrimoine, sur un secteur porteur, et dans des conditions fiscales intéressantes. Il y a trois manières d’y investir :

  • L’investissement forestier direct
  • Le groupement forestier
  • La société d’épargne foncière

Avantages fiscaux :

  • Réduction d’IR
  • Exonération d’IFI jusqu’à 75% de leur valeur pour l’investissement direct
  • Exonération partielle des droits de succession ou de donation à hauteur de 75%
  • Régime des plus-values de droit commun privé

Et si vous bénéficiiez de tous les services d’une banque privée en tête à tête ?

Et si vous étiez accompagné personnellement pour optimiser tous vos projets patrimoniaux : placements financiers, retraite, fiscalité, succession ?
N

Gestion conseillée

N

Gestion sous mandat

N

Compte titres et PEA

N

SCPI

N

Nos produits de diversification

N

Assurance vie

N

La tontine

N

Nos produits de retraite

$$$

Milo Patrimoine, bâtissons ensemble votre patrimoine.

Adresse

Milo Patrimoine Conseil
Siège 4 rue des Marronniers
75016 Paris

Téléphone

01 42 68 14 40